Haiti Monde n°1

Haïti et l’histoire

 

Haiti-Monde-n-1

 

Haïti, le pays où tout a commencé. Môle Saint Nicolas et Gonaïves ne sont-ils pas l’un le commencement et l’autre l’achèvement de la Modernité ? Môle Saint Nicolas a vu la première construction des Européens dans le Nouveau Monde. Ce lieu fut ainsi le point de départ du massacre des Amérindiens et de la colonisation esclavagiste. C’est dans la sueur et le sang des Africains transplantés à Saint Domingue que l’idée de liberté, tant vantée par les Lumières, trouva à la fois, dans la ville des Gonaïves, sa terre de renaissance et sa vraie essence de liberté universelle. Avec l’émergence, en 1804, d’Haïti, la liberté cessa d’être une idée européocentrique des philosophes anglais, français et allemands du 18ème siècle pour devenir un idéal susceptible d’être embrassé par l’humanité dans sa diversalité. Ainsi, l’épopée des forgeurs d’Haïti a réinventé l’Histoire et anime, aujourd’hui encore, l’espérance des opprimés du monde. Elle est le phare qui indique la modeste demeure des tombeurs de la tyrannie. Sans clameur ni trompette, ces êtres ferrés dans l’abjecte institution de l’esclavage ont légué à la postérité une nation liée à jamais à l’émancipation de l’Homme. Si les Athéniens étaient attachés à la démocratie, les Romains à la République, les Haïtiens sont liés à l’exploit de la liberté conquise au nom de la reconnaissance de leur humanité et par là étendit cette reconnaissance aux peuples à qui elle était niée. Tel est le rapport au monde qui a façonné Haïti. Il montre que les changements en Haïti ont changé le monde et que changer encore Haïti aujourd’hui, c’est changer le monde.

Le journal Haïti Monde entend rapprocher tous ceux qui se reconnaissent dans cette histoire et leur propose, par un exercice critique d’entreprendre de « changer Haïti pour changer le monde ».

Éditorial de Fritz Calixte (n° 1)

 

 

Tags:


About the Author



Back to Top ↑