editorial Haiti-Monde-n15-16

Published on avril 22nd, 2015 | by admin

0

Haïti Monde n°15-16

Vent de révolte urbi et orbi

 

Haiti-Monde-n15-16

 

Décidément, le pape François s’est imposé comme la personnalité de l’année 2014. Il dit les choses avec décontraction. Ses choix, même les plus controversés, s’affirment simplement. Sous sa direction, le catholicisme semble rattraper des retards séculaires. Sur le plan des mœurs, il ne s’est pas démonté. Sur le plan social, il a répondu plus que présent en dénonçant les inégalités de tous genres. Sur le plan politique, son discours sur le sens de la civilisation européenne devrait être enseigné dans un continent qui se replie jour après jour sur lui-même et tend à retrouver ses vieux démons. Cerise sur le gâteau, il a joué les bons offices pour rapprocher les États-Unis de Cuba et entamer un dégel dans une inimitié vieille de plus de 53 ans. C’est à se demander si la curie lui laissera le champ libre. S’il est vrai qu’une hirondelle ne fait pas le printemps, elle contribue à mettre un peu de baume dans nos cœurs qui en ont bien besoin tant ils ont été en tout point éprouvés au cours d’une année fort difficile. 2014 s’en va et nous n’allons pas la pleurer.

Mais l’année qui vient ne s’annonce pas sous de meilleurs hospices. Mylène Farmer aurait tout intérêt à reprendre sa chanson Désenchanté. Les conditions sont réunies : nous vivons une époque de désenchantement. Notre génération fait du sur place. Quoi que l’on dise, ici ou ailleurs, la jeunesse s’abime dans ses propres rêves. La génération précédente a connu plus de prospérité et d’abondance que la nôtre. Or, notre monde n’a jamais été aussi riche. Mylène Farmer aurait fait écho à Michel Serres et son cri d’indignation est encore d’actualité. Indignez-vous ! disait-il. Il n’y a pas de fatalité. La jeunesse ne peut pas et ne doit pas accepter cette situation.

Pour la nouvelle année, nous vous souhaitons de vous indigner partout où c’est nécessaire pour changer les choses. En Haïti plus qu’ailleurs, les jeunes ont besoin de s’indigner pour balayer toutes les sphères improductives qui empêchent au pays d’avancer. 2015 sera une année d’élection et ce sera le moment de donner un carton rouge à tous nos élus qui ont profité de leur position pour leur réussite personnelle et oublié les électeurs. Carton rouge à la totalité des députés, carton rouge à tous les sénateurs qui demandent un nouveau mandat. Carton rouge à ces messieurs qui se croient au-dessus de la loi et qui mettent la République à leur service. Demandons aux nouveaux de se mettre au service du bien commun pour changer une fois pour toutes nos conditions de vie.

A tous et à toutes, nous vous souhaitons de vous indigner pour cette nouvelle année. Ne nous confondons pas avec les profiteurs. Donnons-leur un carton rouge !

Éditorial de Fritz Calixte (n° 15)


About the Author



Comments are closed.

Back to Top ↑